6 mars 2010

Censuré !

Une fois n'est pas coutume, je ne viens pas vers vous pour vous montrer une de mes réas mais parce qu'un chanteur que j'apprécie tout particulièrement a été victime de censure.

Voici une retranscription d'un article dans le Parisien :

L'affiche annonçant les concerts du chanteur Damien Saez, représentant une jeune femme nue dans un chariot de supermarché, a été refusée dans les couloirs du métro parisien et par plusieurs sociétés d'affichage dont Decaux et Clear Channel, a annoncé l'artiste vendredi.
Ces refus font suite à l'avis de l'Autorité de Régularisation Professionnelle de la Publicité qui estime que l'affiche «présente un caractère dégradant pour l'image de la femme dans la mesure où elle apparaît nue, et qui plus est dans un chariot de supermarché, donc comme une marchandise (.

..) La publicité ne peut réduire la personne humaine, et en particulier la femme, à une fonction d'objet».
Les recommandations de l'autorité sont généralement suivies par les afficheurs dont Média Transports, régie du métro et des bus parisiens. Aucun des afficheurs concernés n'étaient joignables vendredi en fin d'après-midi.
«Une femme nue dans un caddie, outrage aux moeurs du commerce ?»
L'affiche en question reproduit la pochette du dernier album de Damien Saez, «J'accuse», dans les bacs le 29 mars prochain et dont le titre éponyme est en téléchargement libre sur le site de l'artiste. Il s'agit d'une photo du réalisateur de clip et photographe français Jean-Baptiste Mondino qui a notamment travaillé avec Madonna, mais aussi Alain Bashung, Vanessa Paradis, Björk, Prince ou encore David Bowie.
Selon le chanteur, une deuxième affiche sans la photo de la jeune femme, mais soulignant en gros caractères l'interdiction d'affichage, a été également refusée. «Une femme nue dans un caddie, outrage aux moeurs du commerce ? Remise en question du système ? Droit d'informer ?». «Cette interdiction aurait pour but de protéger l'image de la nature humaine, j'en doute. Mais protéger l'image du caddie ? (...) Une chose est sûre, les caddies valent plus que les hommes dans nos pays», écrit-il dans une lettre mise en ligne.
«J'ai honte pour ces gens, honte pour mon pays, honte pour ce qu'il est devenu, honte pour cette auto-censure que la société s'inflige à chaque fois qu'elle ouvre sa bouche», poursuit le chanteur qui a indiqué son intention de porter l'affaire en justice.
Et voici l'affcihe en question :



Si vous souhaitez écouter le premier titre tiré de son dernier album, je vous invite à vous rendre sur cette page : http://saez.mu/

Bon samedi,

Lalaith

2 commentaires:

Elisabeth Neveux a dit…

c'est fou quand même, ça se voit que cette affiche est une critique justement de tout ça (d'où le titre j'accuse), par contre on ne censure pas les affiches de magazines pornos, ni les clips de rap qui eux dénigrent la femme...
c'est d'une hypocrisie!
(et dire qu'en plus dès qu'on dessine un téton on se fait censurer è_é rhaaa).
Enfin bon, ça va lui faire de la pub à Saez!

DS Photography a dit…

Personnellement, je suis d'accord avec la censure de cette affiche... C'est clair que ça véhicule une mauvaise image de la femme, j'avoue que j'en ai marre de nous voir afficher comme des bouts de viande !

Par contre, ce que je ne comprends pas, c'est qu'on censure cette affiche mais que partout ailleurs, l'image de la femme-objet, femme-bout de viande est véhiculée librement !

Faut pas chercher à comprendre ! Il est évident que certains clips de raps méritent plus d'être censurés que cette affiche !